Avis de vacance d’un emploi de sous-directeur

Avis de vacance d’un emploi de sous-directeur

Article

Date de vacance de l’emploi : 12 octobre 2022.

L’emploi de sous-directeur du pilotage des ressources humaines à la direction centrale du service d’infrastructure de la défense sera vacant le 12 octobre 2022 au ministère des armées.

L’emploi s’exerce 3, rue de l’indépendance américaine, 78000 Versailles.

Description de la structure et des fonctions

Le service d’infrastructure de la défense (SID), service expert en matière d’infrastructure et d’énergie rattaché au secrétariat général pour l’administration (SGA), construit, entretient et administre l’ensemble du domaine immobilier du ministère des armées (27 % du domaine immobilier de l’Etat).

Il assure le soutien et l’adaptation des infrastructures des armées, directions et services en métropole, dans les outremers et à l’étranger, ainsi que le soutien au stationnement des Forces en opérations extérieures (OPEX). Dans son domaine de compétences, il participe à l’état-major de l’Union européenne et à l’organisation du traité de l’atlantique Nord.

Il participe à l’élaboration de la programmation des crédits relatifs aux opérations d’infrastructure.

Engagé dans une politique environnementale et de transition écologique ambitieuse, il est le référent en matière de construction, de maintenance immobilière, de maîtrise de l’énergie non stockée et de gestion administrative et technique du patrimoine du ministère. En raison de son envergure, de sa diversité et de son caractère stratégique, la gestion de ce patrimoine nécessite des compétences techniques spécifiques et adaptées à chaque type d’installation.

Le SID est organisé selon un maillage territorial dense au plus près des besoins des armées. Outre la direction centrale et deux centres d’expertise situés en région parisienne, il est structuré en 7 établissements (ESID) dont relèvent 49 unités de soutien de l’infrastructure de défense (USID) ainsi qu’en 9 directions de l’infrastructure en appui des forces de souveraineté (DOM-CTOM) et des forces de présence stationnées en Afrique et aux Emirats arabes unis.

Le SID emploie plus de 6 500 agents, dont les 2/3 sont constitués de personnel civil et 1/3 de personnel militaire. Il gère directement deux corps d’ingénieurs qui lui sont propres : les ingénieurs militaires d’infrastructure (IMI) et les ingénieurs des travaux maritimes (ITM).

Au sein de la direction centrale du service d’infrastructure de la défense (DCSID), la sous-direction du pilotage des ressources humaines :

-assure la définition, le pilotage et la coordination de la stratégie RH du service : définition des besoins en effectifs, gestion prévisionnelle des emplois, des effectifs et des compétences, définition de parcours professionnels, de compétences et de formation ;

-est responsable de la qualité de la mise en œuvre de cette stratégie RH nécessaire pour la transformation du service : effectifs alloués, recrutements effectués, adaptation des compétences à l’évolution prévisible des métiers et au développement des qualifications, organisation et professionnalisation du réseau RH du service ;

-assure la programmation et la gestion des effectifs et de la masse salariale du budget opérationnel de programme relatif aux IMI ainsi que leur gestion administrative et celle des ITM ;

-participe, en qualité d’employeur, à l’administration et à la gestion du personnel civil du service et représente celui-ci dans les instances de dialogue compétentes en matière de ressources humaines ;

-définit la politique de formation spécifique aux métiers de l’infrastructure et veille à sa mise en œuvre en assumant la tutelle fonctionnelle sur l’école nationale supérieure des ingénieurs de l’infrastructure militaire (ENSIM) ;

-pilote la famille professionnelle  » infrastructure et politique immobilière  » pour l’ensemble du ministère ;

-met en œuvre le dialogue social (préparation et organisation du comité technique de réseau du service d’infrastructure de la défense), suit les analyses relatives au moral du personnel et formule des recommandations.

La sous-direction assure un suivi particulier des ressources humaines de la direction centrale, en raison des effectifs réduits de cette dernière, dans les domaines de l’organisation, du recrutement et de la mise à poste.

Missions principales

Le ou la titulaire de l’emploi assure l’animation et le management collectif d’une équipe d’environ 50 agents et la coordination de l’activité des quatre bureaux de la sous-direction :

-le bureau de la stratégie des ressources humaines ;

-le bureau du pilotage du recrutement et des effectifs ;

-le bureau du personnel civil ;

-le bureau du personnel militaire.

Il ou elle conduit la réflexion prospective dans son domaine ainsi que la démarche de transformation des ressources humaines du SID et pilote le réseau des établissements (métropole) et des directions (outre-mer) d’infrastructure de la défense, en matière de ressources humaines.

Par délégation du directeur central, il ou elle est responsable du BOP IMI devant le comité directeur du titre 2 du ministère des armées. Le ou la titulaire de l’emploi assure la bonne organisation de la sélection des ingénieurs militaires d’infrastructure pour l’accès à l’enseignement militaire de 2e degré (EMS2).

En qualité de responsable fonctionnel, il ou elle pilote le développement de l’outil de suivi des effectifs et des compétences du SID.

Le ou la titulaire de l’emploi est le garant d’un dialogue social de qualité au niveau national avec les organisations représentatives des agents du SID.

Il ou elle veille à l’identification et à la maitrise des risques ainsi qu’à l’organisation du contrôle interne de la fonction RH du SID.

Le ou la titulaire de l’emploi proposera les modifications en organisation de sa sous-direction qu’il estime nécessaire pour améliorer le pilotage de la chaine, développer les compétences du personnel du service, l’efficacité du recrutement, la fidélisation du personnel, la formation nécessaire à la mise à poste et au développement de l’expertise du service.

Le ou la titulaire de l’emploi participe aux comités directeurs du SID (DCSID, réseau), au comité d’orientation et de gestion (COGES) du SID ainsi qu’au conseil d’avancement des IMI.

Profil recherché

L’emploi s’adresse à un cadre de haut niveau disposant d’une expérience minimale de six années professionnelles diversifiées en tant que cadre supérieur.

Une expérience confirmée et approfondie dans le domaine de la gestion des ressources humaines et de la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences est nécessaire.

Une expérience managériale significative est exigée.

Cet emploi requiert les qualités professionnelles suivantes :

-aptitude au management, au travail en équipe et à l’animation de réseaux ;

-fortes capacités en matière de pilotage, d’impulsion et d’accompagnement du changement ;

-volonté de simplification, capacités d’écoute et d’innovation ;

-grandes aptitudes relationnelles : sens du dialogue et de la négociation, leadership, qualités de communication ;

-goût des responsabilités, force de travail et engagement personnel.

Une bonne connaissance de l’organisation du ministère et des armées ainsi que des politiques RH serait appréciée.

Conditions d’emploi

Le ou la titulaire de cet emploi sera nommé pour une durée de trois ans, renouvelable dans la limite de six ans.

La nomination sur cet emploi fait l’objet d’une période probatoire de six mois maximum.

La rémunération brute annuelle dépend de l’expérience du titulaire de l’emploi. Elle comprend une part fixe comprise entre 81 644 € et 117 720 € bruts par an. Un complément indemnitaire annuel sera également versé sous réserve de la manière de servir au cours de l’année N-1 et des résultats de l’exercice ministériel d’harmonisation.

Procédure de recrutement

La procédure de recrutement se déroule selon les modalités fixées par les articles 3 à 9 du décret n° 2019-1594 du 31 décembre 2019 modifié relatif aux emplois de direction de l’Etat et de l’arrêté du 6 février 2020 fixant les modalités de recrutement des emplois de direction au ministère des armées.

L’autorité de recrutement est la secrétaire générale pour l’administration du ministère des armées.

L’emploi à pourvoir relève de l’autorité du directeur central du service d’infrastructure de la défense.

Envoi des candidatures :

Les dossiers de candidature doivent être transmis dans un délai de trente jours à compter de la date de publication du présent avis au Journal officiel de la République française, au ministère des armées, par courriel aux adresses suivantes :

 cmg-arcueil-pha. gestionnaire-rh. fct @ intradef. gouv. fr ;

-christian. couet @ intradef. gouv. fr ;

-severine. thorin @ intradef. gouv. fr.

Le dossier de candidature devra impérativement comprendre :

-une lettre de motivation ;

-un curriculum vitae détaillé.

Pour les agents publics, les candidatures seront accompagnées :

-d’un état des services établi par le service RH du corps d’origine ;

-du dernier arrêté de situation administrative dans le corps d’origine et dans l’emploi occupé le cas échéant.

Pour les agents du secteur privé, les candidatures seront accompagnées des documents attestant de l’occupation effective des emplois mentionnés dans le curriculum vitae.

Recevabilité et examen des candidatures :

Après la vérification de la recevabilité des candidatures en fonction des conditions générales d’accès à la fonction publique prévues aux articles L. 321-1 à L. 321-3 du code général de la fonction publique et des critères définis par le présent avis de vacance, la secrétaire générale pour l’administration établit une liste des candidats et candidates à auditionner.

Audition des candidats et candidates :

L’audition des candidats et candidates présélectionnés est confiée à une instance collégiale conformément à l’arrêté du 6 février 2020 fixant les modalités de recrutement des emplois de direction au ministère des armées.

Le comité d’audition se compose du directeur central du service d’infrastructure de la défense (ou son représentant), d’un membre du collège des inspecteurs civils de la défense et d’une personne occupant ou ayant occupé un emploi de direction au sein du ministère des armées.

A l’occasion de cette audition, les candidats et candidates devront présenter en 30 minutes leur vision des enjeux que les ressources humaines représentent pour le service d’infrastructure de la défense. Ils présenteront notamment ce qu’ils envisagent pour développer l’attrait pour les métiers de l’infrastructure et l’image du corps des ingénieurs militaires de l’infrastructure.

A l’issue, le comité d’audition émettra un avis sur leur aptitude à occuper l’emploi à pourvoir et classera l’ensemble des candidats et candidates

Information :

Les candidats et candidates non retenus en sont informés à l’issue de la procédure.

Poste soumis à habilitation Secret :

Ce poste est soumis à une habilitation Secret. Informations sur le site du SGDSN : http :// www. sgdsn. gouv. fr/ missions/ proteger-le-secret-de-la-defense-et-de-la-securite-nationale.

Déontologie

L’accès à cet emploi n’est pas soumis à une déclaration d’intérêts préalable à la prise de fonctions ni à une déclaration de situation patrimoniale.

Cycle de formation à la prise de poste

Les personnes nommées pour la première fois dans un emploi de sous-directeur suivront, dans les six mois à compter de leur prise de fonction, le séminaire des nouveaux sous-directeurs. Ce séminaire interministériel de management est organisé par la DGAFP et combine notamment des apports théoriques, des témoignages de cadres dirigeants et des travaux de groupes.

Les personnes n’ayant pas la qualité de fonctionnaire suivront un module relatif aux obligations des agents en matière de déontologie, à l’organisation et au fonctionnement des services publics ainsi qu’à la gestion des ressources humaines dans la fonction publique.

Personnes à contacter

Les renseignements concernant ce poste peuvent être obtenus auprès de l’ingénieur général de 1re classe Hervé FOUBERT, directeur central adjoint (herve. foubert @ intradef. gouv. fr) et de l’ingénieur général de 1re classe Pierre DUPONT de DINECHIN, directeur adjoint Opérations (pierre. de-dinechin @ intradef. gouv. fr).

Références

Code général de la fonction publique.

Décret n° 2008-836 du 22 août 2002 modifié fixant l’échelonnement indiciaire des corps et des emplois communs aux administrations de l’Etat et de ses établissements publics ou afférent à plusieurs corps de fonctionnaires de l’Etat et de ses établissements publics, notamment son article 12.

Décret n° 2019-1594 du 31 décembre 2019 modifié relatif aux emplois de directions de l’Etat.

Arrêté du 29 juin 2016 pris pour l’application à certains emplois de responsabilités supérieures des dispositions du décret n° 2014-513 du 20 mai 2014 portant création d’un régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel dans la fonction publique de l’Etat.

Arrêté du 6 février 2020 fixant les modalités de recrutement des emplois de direction au ministère des armées.

Source : JORF n°0192 du 20 août 2022
Texte n° 62

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À retrouver sur la boutique Droit des Militaires

À lire également