Arrêté du 4 août 2021 portant désignation du plateau d’investigation sur les explosifs et les armes à feu de la gendarmerie nationale comme point de contact national pour le recueil des signalements relatifs aux transactions suspectes, aux disparitions et aux vols importants en matière de précurseurs d’explosifs

Arrêté du 4 août 2021 portant désignation du plateau d’investigation sur les explosifs et les armes à feu de la gendarmerie nationale comme point de contact national pour le recueil des signalements relatifs aux transactions suspectes, aux disparitions et aux vols importants en matière de précurseurs d’explosifs

Le ministre de l’intérieur,
Vu le règlement (UE) 2019/1148 du Parlement européen et du Conseil du 20 juin 2019 relatif à la commercialisation et l’utilisation de précurseurs d’explosifs, modifiant le règlement (CE) n° 1907/2006 et abrogeant le règlement (UE) n° 98/2013 ;
Vu le code de la défense ;
Vu le code pénal ;
Vu le code de procédure pénale ;
Vu le décret n° 2021-1033 du 4 août 2021 relatif à la limitation et au contrôle de la commercialisation et de l’utilisation de précurseurs d’explosifs ;
Vu l’arrêté du 12 mars 2013 portant organisation de la direction générale de la gendarmerie nationale,
Arrête :

  • Article 1

    Le plateau d’investigation sur les explosifs et les armes à feu relevant du pôle judiciaire de la gendarmerie nationale est désigné comme point de contact national pour recueillir et instruire les signalements relatifs aux transactions suspectes, aux disparitions et aux vols importants en matière de précurseurs d’explosifs pour la France.

  • Article 2

    Le présent arrêté sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait le 4 août 2021.

Pour le ministre et par délégation :
Le chef du service central des armes et explosifs,
J.-S. Merandat

Source : JORF n°0180 du 5 août 2021
Texte n° 7

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À lire également