Jurisprudence. Responsabilité. Présomption de causalité dont bénéficient les personnes qui demandent une indemnisation du fait des essais nucléaires français

Responsabilité. Les dispositions de la loi n° 2018-1317 du 28 décembre 2018 élargissant la possibilité, pour l’administration, de combattre la présomption de causalité dont bénéficient les personnes qui demandent une indemnisation du fait des essais nucléaires français ne s’appliquent qu’aux demandes qui ont été déposées après leur entrée en vigueur.

CE, 27 janvier 2020, Comité d’indemnisation des victimes des essais nucléaires, n° 429574, B.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

À lire également

Réserve opérationnelle

Réserve opérationnelle Vérifié le 23 août 2018 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre) La réserve opérationnelle est constituée de volontaires qui s’engagent

> Lire l'article
Fermer le menu