Arrêté du 1er avril 2021 fixant pour la gendarmerie nationale les conditions à remplir pour être proposable au grade supérieur dans la réserve opérationnelle

Arrêté du 1er avril 2021 fixant pour la gendarmerie nationale les conditions à remplir pour être proposable au grade supérieur dans la réserve opérationnelle

Le ministre de l’intérieur,
Vu le code de la défense, notamment son article R. 4221-23 ;
Vu le code de la sécurité intérieure, notamment son article L. 421-2 ;
Vu l’arrêté du 6 décembre 2002 relatif au rattachement des officiers et sous-officiers de la réserve opérationnelle de la gendarmerie aux différents corps statutaires,
Arrête :

  • Article 1

    Le présent arrêté fixe pour la gendarmerie nationale les conditions à remplir pour être proposable au grade supérieur dans la réserve opérationnelle.
    Les réservistes doivent être titulaires d’un engagement à servir dans la réserve opérationnelle de la gendarmerie en cours de validité à la date de promotion prévue.
    Tous les anciens militaires de carrière ou ayant servi sous contrat au sein de la gendarmerie doivent avoir été radiés ou rayés des contrôles au plus tard le 31 décembre de l’année précédant celle de la promotion et avoir effectué un minimum de 5 jours d’activité dans la réserve.
    Les anciens militaires d’active ou de réserve des armées et services rattachés doivent avoir intégré la réserve opérationnelle de la gendarmerie au plus tard le 31 décembre de l’année précédant celle de la promotion et avoir effectué depuis un minimum de 5 jours d’activité.
    Les jours d’activité évoqués aux deux alinéas supra doivent avoir été réalisés au plus tard le 31 décembre de l’année précédente celle de la promotion.
    Les promotions des officiers, sous-officiers et militaires du rang de la réserve opérationnelle tiennent compte notamment de l’engagement et des appréciations portées sur la manière de servir.

  • Article 2

    Les officiers et sous-officiers sont proposables au grade supérieur au plus tôt au titre de l’année au cours de laquelle ils remplissent les conditions d’ancienneté de grade telles que prévues à l’article L. 4143-1 du code de la défense.
    A ce titre, le commandant des réserves de la gendarmerie fixe par circulaire annuelle les conditions d’ancienneté de grade pour être proposable au grade supérieur :

    – pour les officiers de réserve rattachés soit au corps des officiers de gendarmerie, soit au corps technique et administratif de la gendarmerie nationale ;
    – pour les sous-officiers de réserve rattachés au corps de soutien technique et administratif de la gendarmerie nationale ;
    – pour les militaires du rang de réserve de la gendarmerie nationale.

    Pour les sous-officiers de réserve rattachés au corps des sous-officiers de gendarmerie, les conditions d’ancienneté de grade sont fixées par les commandants de formation administrative ayant reçu une délégation de pouvoirs du ministre de l’intérieur en matière de gestion et d’administration des militaires de la gendarmerie nationale.

  • Article 3

    L’avancement des militaires de la réserve opérationnelle peut être subordonné à la détention d’un diplôme ou au suivi d’une formation dans des conditions fixées par circulaire du commandant des réserves de la gendarmerie.

  • Article 4

    Cet arrêté abroge l’arrêté du 6 avril 2020 (NOR : INTJ2008099A).

  • Article 5

    Le directeur général de la gendarmerie nationale est chargé de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait le 1er avril 2021.

Pour le ministre et par délégation :
Le commandant des réserves de la gendarmerie,
O. Kim

Source : JORF n°0093 du 20 avril 2021

Texte n° 49

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À lire également