Avis de vacance d’un emploi de directeur de projet

Avis de vacance d’un emploi de directeur de projet

Article

Date de vacance de l’emploi : 1er mars 2021.

Un emploi de directeur de projet, classé en groupe III, est créé au ministère des armées.

Cet emploi est directement rattaché au major général de l’armée de l’air. Son action s’exerce directement au profit du directeur du service industriel de l’aéronautique.

L’emploi s’exerce au Fort de Montrouge, 16 bis, avenue Prieur-de-la-Côte-d’Or, 94117 Arcueil.

Description de la structure et des fonctions

Au sein de la direction du service industriel de l’aéronautique (SIAé), le ou la titulaire de cet emploi pilote la fonction affaires financières.

Pour ce faire, il ou elle dispose d’une équipe composée de 11 agents, exerce une autorité fonctionnelle sur 67 agents, dont 56 relèvent de la sous-direction de l’exécution de la dépense et de la comptabilité. Cette sous-direction est positionnée au sein de l’atelier industriel aéronautique de Cuers-Pierrefeu et exerce ses attributions sur le périmètre de l’ensemble du SIAé.

Le ou la titulaire de l’emploi aura la charge de :

– piloter et gérer le compte de commerce 902 en :

– garantissant l’équilibre du compte de commerce et en assurer sa consolidation (coordination avec DAF, EMA/DMAé, EMAAE, CBCM, DGFIP), dans le cadre du mandat confié par la ministre des armées ;

– pilotant la trésorerie de l’année et prévisionnelle (dépenses/recettes) par rapport aux objectifs ;

– garantissant la qualité et la cohérence des restitutions et documents transmis au Parlement et aux organismes de contrôle (rapport annuel, PAP, RAP, questions parlementaires, NEB, rapports de la Cour des comptes…).

Piloter l’exécution financière de la dépense en :

– pilotant l’activité des entités chargée de l’exécution de la dépense (fournisseurs publics et privés) : détermination des objectifs, des priorités, suivi d’activité ;

– élaborant la prévision et la réalisation de la facturation client.

Piloter l’établissement des comptes du service en :

– faisant produire la comptabilité du service (comptabilités générale, analytique et budgétaire) ;

– pilotant les travaux de fiabilisation de la comptabilité des stocks et des immobilisations du service ;

– s’assurant de la bonne coordination avec les auditeurs externes du SIAé ;

– garantissant la mise en œuvre du contrôle interne comptable.

Assurer la mise en œuvre des procédures comptables et financières dans le SI d’entreprise (SAPHIR-v2) en :

– validant les documents de définition ;

– favorisant les interfaces du SI d’entreprise avec SIFE Chorus ;

– développant les automatisations pour optimiser les contrôles et la réalisation de l’activité ;

– s’assurant de la cohérence des flux de bout en bout, de l’expression du besoin à la comptabilisation.

Profil recherché

Compétences souhaitées :

– expertise en finances publiques ;

– maîtrise et pratique de toutes les comptabilités (générale, analytique et budgétaire) ;

– pilotage de la performance, accompagnement du changement et expérience dans le domaine du management des processus et des dispositifs de contrôle interne ;

– connaissance de l’environnement économique et industriel de l’activité de maintien en condition opérationnelle (MCO) aéronautique d’Etat ;

– connaissance des règles et procédures des marchés publics.

Qualités professionnelles souhaitées :

– expérience du management, du travail en équipe et de l’animation de réseaux ;

– capacités de pilotage, d’accompagnement du changement et de conduite de projet ;

– qualités de dialogue, de communication et de négociation ;

– goût des responsabilités, force de travail et engagement personnel ;

– aptitudes à représenter le service à haut niveau au sein du ministère.

Nature et niveau d’expériences professionnelles attendues :

– une expérience minimale de six ans d’activités professionnelles diversifiées en tant que cadre supérieur est requise ;

– une expérience significative d’encadrement est exigée ;

– une expérience confirmée dans le domaine des finances publiques et de la comptabilité générale est fortement souhaitée ;

– une connaissance du ministère des armées, de son fonctionnement et des politiques de MCO aéronautique d’Etat serait également appréciée.

Conditions d’emploi

Le ou la titulaire de cet emploi sera nommé pour une durée de trois ans, renouvelable dans la limite de six ans.

La nomination sur cet emploi fait l’objet d’une période probatoire de six mois maximum.

La rémunération brute annuelle dépend de l’expérience du ou de la titulaire de l’emploi. Elle comprend une part fixe comprise entre 83 781 et 111 760 euros bruts par an. Un complément indemnitaire annuel sera également versé sous réserve de la manière de servir au cours de l’année N-1 et des résultats de l’exercice ministériel d’harmonisation.

Procédure de recrutement

La procédure de recrutement se déroule selon les modalités fixées par les articles 3 à 9 du décret n° 2019-1594 du 31 décembre 2019 modifié relatif aux emplois de direction de l’Etat et de l’arrêté du 6 février 2020 fixant les modalités de recrutement des emplois de direction au ministère des armées.

L’autorité de recrutement est la secrétaire générale pour l’administration du ministère des armées.

L’emploi à pourvoir relève de l’autorité du major général de l’armée de l’air.

Envoi des candidatures

Les dossiers de candidature doivent être transmis dans un délai de quinze jours à compter de la date de publication du présent avis au Journal officiel de la République Française, au ministère des armées, par courriel aux adresses suivantes :

– drh-md-srhc-sacef.gestionnaire-rh.fct@intradef.gouv.fr ;

– delphine.barbosa@intradef.gouv.fr ;

– benedicte.lejmann@intradef.gouv.fr.

Le dossier de candidature devra impérativement comprendre :

– une lettre de motivation ;

– un curriculum vitae détaillé.

Pour les agents publics, les candidatures seront accompagnées :

– d’un état des services établi par le service RH du corps d’origine ;

– du dernier arrêté de situation administrative dans le corps d’origine et dans l’emploi occupé le cas échéant.

Pour les personnes du secteur privé, les candidatures seront accompagnées des documents attestant de l’occupation effective des emplois mentionnés dans le curriculum vitae.

Recevabilité et examen des candidatures

Après la vérification de la recevabilité des candidatures en fonction des conditions générales d’accès à la fonction publique prévues aux articles 5 et 5 bis de la loi du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires et des critères définis par le présent avis de vacance, la secrétaire générale pour l’administration établit une liste des candidats à auditionner.

Audition des candidats et des candidates

L’audition des candidats ou candidates présélectionnés est confiée à l’autorité d’emploi conformément à l’arrêté du 6 février 2020 précité.

A l’issue d’une phase d’étude collégiale des candidatures entre l’autorité dont relève l’emploi (le major général de l’armée de l’air ou son représentant), un inspecteur civil de la défense et une personne occupant ou ayant occupé un emploi de direction au sein du ministère des armées, la secrétaire générale pour l’administration désigne la personne qui procède à l’audition des candidats ou candidates présélectionnés.

Information

Les candidats ou candidates non retenus en sont informés à l’issue de la procédure.

Poste soumis Secret Défense (informations sur le site du SGDSN : http://www.sgdsn.gouv.fr/missions/proteger-le-secret-de-la-defense-et-de-la-securite-nationale).

Déontologie

Conformément à l’article 2 du décret n° 2016-1967 modifié du 28 décembre 2016 relatif à l’obligation de transmission d’une déclaration d’intérêts prévue à l’article 25 ter de la loi du 13 juillet 1983 précitée, l’accès à cet emploi est soumis au dépôt d’une déclaration d’intérêts préalablement à la nomination. Le formulaire de la déclaration d’intérêts prévue par la circulaire du 4 décembre 2018 relative à l’obligation de transmission d’une déclaration d’intérêts dans la fonction publique de l’Etat peut être téléchargé à l’adresse suivante : http://circulaires.legifrance.gouv.fr/pdf/2018/12/cir_44142.pdf. Ce formulaire sera demandé par l’autorité de recrutement au candidat ou à la candidate retenu préalablement à sa nomination.

Pour les personnes ayant exercé une activité dans le secteur privé au cours des trois dernières années, un contrôle de la compatibilité de cette activité avec les fonctions exercées sera effectué préalablement à la nomination par l’autorité hiérarchique qui pourra, le cas échéant, saisir pour avis, préalablement à sa décision, le référent déontologue du ministère ou la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), en application de l’article 25 octies de la loi du 13 juillet 1983 précitée.

Par ailleurs, le ou la titulaire de cet emploi devra adresser, dans un délai de deux mois suivant sa nomination, à la HATVP une déclaration de situation patrimoniale qui devra être complétée en ligne sur le site de la HATVP.

Cycle de formation à la prise de poste

Dans le cas où la personne serait nommée pour la première fois dans un emploi de directeur de projet, elle suivra, dans les six mois à compter de sa prise de fonction, le séminaire des nouveaux cadres accédant à un emploi de directeur de projet. Ce séminaire interministériel de management est organisé par la DGAFP et combine notamment des apports théoriques, des témoignages de cadres dirigeants et des travaux de groupes.

Dans le cas où la personne nommée n’a pas la qualité de fonctionnaire, elle suivra un module relatif aux obligations des agents en matière de déontologie, à l’organisation et au fonctionnement des services publics ainsi qu’à la gestion des ressources humaines dans la fonction publique.

Personnes à contacter

Les renseignements concernant ce poste peuvent être obtenus auprès de l’IG1A Tanguy LESTIENNE, directeur du SIAé (téléphone : 01-79-86-31-35 ; tanguy.lestienne@intradef.gouv.fr) et de l’AAHCE Laurent TROTTET, chargé de la sous-direction ressources humaines (téléphone : 01-79-86-31-32 ; laurent.trottet@intradef.gouv.fr).

Textes de références

Loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires.

Décret n° 2008-836 du 22 août 2008 modifié fixant l’échelonnement indiciaire des corps et des emplois communs aux administrations de l’Etat et de ses établissements publics ou afférent à plusieurs corps de fonctionnaires de l’Etat et de ses établissements publics, notamment son article 12.

Décret n° 2019-1594 du 31 décembre 2019 modifié relatif aux emplois de directions de l’Etat.

Arrêté du 29 juin 2016 modifié pris pour l’application à certains emplois de responsabilités supérieures des dispositions du décret n° 2014-513 du 20 mai 2014 portant création d’un régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel dans la fonction publique de l’Etat.

Arrêté du 6 février 2020 fixant les modalités de recrutement des emplois de direction au ministère des armées.

Source : JORF n°0081 du 4 avril 2021
Texte n° 58

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À lire également