Avis de vacance d’un emploi à temps plein de technicien de haut niveau en administration système au sein du service des technologies et des systèmes d’information de la sécurité intérieure

Avis de vacance d’un emploi à temps plein de technicien de haut niveau en administration système au sein du service des technologies et des systèmes d’information de la sécurité intérieure

Un poste de technicien de haut niveau en administration système est vacant au sein de la section de la sécurité en profondeur placé pour emploi auprès de la sous-direction des applications de commandement du service des technologies et des systèmes d’information de la sécurité intérieure, à la direction générale de la gendarmerie nationale à Issy-les-Moulineaux (92).
Ce poste est ouvert aux candidats disposant à minima d’un diplôme de niveau 5 (anciennement niveau III, bac +2) ou d’une expérience équivalente.

Intérêt du poste et missions

Spécialiste des systèmes d’information et de communication, le titulaire du poste est placé sous l’autorité du chef de la section sécurité en profondeur.
Il aura pour mission principale de :

– contribuer au maintien en condition opérationnelle de l’environnement de travail numérique du gendarme pour la partie poste de travail (85000 postes dont environ 80 000 sous Linux) ;
– participer aux projets prospectifs et notamment à la réalisation du futur poste de travail nomade de la gendarmerie.

A ce titre, le titulaire du poste devra :

– comprendre l’écosystème de la gendarmerie pour la partie poste de travail ;
– comprendre les attendus du gendarme de terrain dans ce domaine ;
– concevoir des systèmes et des solutions dans un esprit de sécurité et d’utilisabilité ;
– implémenter / intégrer dans une logique d’interopérabilité avec l’existant.

Compétences requises

Les compétences et connaissances techniques attendues pour ce poste sont les suivantes :

– autonomie et capacité d’initiative ;
– sens du relationnel et capacité d’adaptation ;
– puissance de travail et discernement ;
– connaissances système, notamment Linux ;
– des connaissances réseau seront appréciées.

Le candidat devra en outre disposer d’un souci du compte-rendu, de capacités d’adaptation, d’une rigueur intellectuelle et éthique et d’une réelle aptitude à travailler en équipe.

Statut – Environnement

Le candidat sera recruté en qualité de sous-officier commissionné rattaché au corps des sous-officiers de gendarmerie. Contractuel dans la limite de dix-sept ans de services, il se verra proposer un contrat initial de 2 ans au grade de maréchal des logis-chef ou adjudant selon son expérience et son niveau de qualification.
Le statut de militaire commissionné est précisé par :

– l’ article L. 4132-10 du code de la défense ;
– le décret n° 2008-952 du 12 septembre 2008 portant statut particulier du corps des sous- officiers de la gendarmerie nationale ;
– le décret n° 2008-959 du 12 septembre 2008 modifié relatif aux militaires commissionnés ;
– l’arrêté du 21 janvier 2011 modifié fixant la liste des emplois d’officiers et de sous- officiers commissionnés recrutés au titre de l’ article L. 4132-10 du code de la défense au sein de la gendarmerie nationale.

Les fonctions exercées au sein de la gendarmerie nationale par un sous-officier de gendarmerie requièrent de disposer des qualités fondamentales de l’état militaire : sens élevé du service, disponibilité, adaptabilité, réserve et très haute moralité.

Personne à contacter

Les candidatures accompagnées d’une lettre de motivation et d’un curriculum vitae détaillé sont à adresser par courriel dans un délai de trente jours à compter de la date de publication du présent avis au chef d’escadron Le Grignou, chef de la section sécurité en profondeur, bureau du contrôle opérationnel des fichiers, sous-direction des applications de commandement, service des technologies et des systèmes d’information de la sécurité intérieure, direction générale de la gendarmerie nationale, 4, rue Claude-Bernard, CS 60003, 92136 Issy-les-Moulineaux Cedex à l’adresse électronique suivante : arnaud.le-grignou@gendarmerie.interieur.gouv.fr.

Source : JORF n°0171 du 12 juillet 2020 – texte n° 46

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À lire également