Avis de vacance d’un emploi de chef de service

Avis de vacance d’un emploi de chef de service

Date de vacance de l’emploi : 1er juin 2020.
Un emploi de chef de service est vacant au ministère des armées.
L’emploi s’exerce au 60, boulevard du Général-Martial-Valin, 75015 Paris.

Description de la structure et des fonctions

Appartenant à la direction des ressources humaines du ministère de la défense (DRH-MD), le service des ressources et systèmes d’information des ressources humaines est composé de 317 agents, il comprend :
1. La sous-direction des systèmes d’information des ressources humaines (sous-direction SI) composée de 260 agents. Elle est en charge, pour le DRH-MD, d’assurer la gouvernance de la zone fonctionnelle RH, celle des données RH, le maintien en condition opérationnel (MCO) des SIRH, de conduire les projets de transformation et de modernisation des systèmes d’information de la zone fonctionnelle  » ressources humaines  » en lien avec les services ministériels et interministériels , d’assister le DRH-MD dans son rôle de responsable de traitement dans le cadre de la réglementation sur la protection des données personnelles. Elle comprend le centre de maintenance du SIRH Alliance (CMA), le service ministériel des systèmes d’information et de fonctionnement (SMSIF) localisé à Tours et les cinq bureaux suivants :

– le bureau de la gouvernance de la zone fonctionnelle RH ;
– le bureau de de la gouvernance des données RH ;
– le bureau pilotage ;
– le bureau d’appui au commandement ;
– le bureau conduite des projets SI.

2. Le pôle pilotage des RH SGA et budget dit pôle  » Ressources  » composée de 57 agents et assume :

– pour le compte de la secrétaire générale pour l’administration (SGA), les fonctions d’employeur SGA et sa représentation en qualité d’employeur au sein des différentes instances RH ;
– et pour le compte du DRH-MD les travaux de programmation, de répartition, d’exécution budgétaire et de suivi des crédits des BOP relevant de sa compétence (Accompagnement des politiques de ressources humaines, droit à réparation des anciens combattants et victimes de guerre…).

Il comprend quatre bureaux et une cellule :

– le bureau du pilotage des emplois, des emplois et des compétences ;
– le bureau de la gestion des personnels militaires ;
– le bureau du pilotage et de la synthèse de la gestion des ressources humaines civiles La cellule conseiller RH de direction des organismes directement rattachés (ODR) au secrétariat général pour l’administration (SGA) et des organismes rattachés au ministère (ORM) ;
– le bureau budget.

Le ou la titulaire de l’emploi aura la charge de :

– définir, en liaison avec les états-majors, directions et services du ministère ainsi qu’avec les autres services de l’Etat concernés, la stratégie informatique RH en étant force de proposition pour accompagner les évolutions métiers ;
– d’assurer en liaison avec les états-majors, directions et services du ministère ainsi qu’avec les autres services de l’Etat concernés, la déclinaison de cette stratégie informatique RH en lui donnant la visibilité nécessaire pour en assurer la bonne compréhension et adhésion ;
– maintenir la cohérence des processus, des procédures, des organisations et des systèmes d’information qui concourent à la mise en œuvre de la politique RH du ministère, notamment en matière de solde, de paye et de pension ;
– garantir une allocation optimale des ressources financières dans le respect de la mise en œuvre de la stratégie informatique ;
– construire une vision technique et fonctionnelle en lien avec les services en charge de la définition et de la conduite de la politique de l’Etat dans le domaine des systèmes d’information des ressources humaines (DINSIC, CISIRH) et les acteurs informatiques du domaine RH.

Le ou la titulaire du poste aura également pour mission de superviser et de veiller à la qualité de la réalisation des missions  » employeur SGA  » confiées au pôle ressources c’est-à-dire :

– réaliser l’expression du besoin en matière de ressources humaines civiles et militaires du SGA auprès des services gestionnaires de personnel au sein du ministère des armées ;
– assurer, pour le compte de la SGA et en lien avec les directions et services qui lui sont rattachés, la définition, le pilotage, la coordination, la mise en œuvre et la supervision de sa stratégie d’emploi, en proposant à la SGA les décisions nécessaires ou en les soumettant le cas échéant à son arbitrage : cadrage de ressources pluriannuel et annuel, trajectoire d’effectifs pour chaque direction ou entité relevant de son périmètre, élaboration et pilotage des plans de gestion, allocation de ressources (effectifs, réserve…), traduction dans les SIRH… ;
– coordonner et piloter les travaux de gestion collective du personnel civil du SGA et les travaux transverses au profit des personnels militaires affectés en son sein (évaluation, avancement …) ;
– veiller à l’identification et la maitrise des risques et de l’organisation du contrôle interne de la fonction RH employeur, conformément aux orientations ministérielles en matière de gestion des ressources humaines.

Par ailleurs, il supervisera à la qualité du pilotage des BOP placés sous la responsabilité du DRHMD.

Profil recherché

Lister les compétences techniques attendues :

– connaissances approfondies des modalités de gestion des personnels civils au sein du ministère des armées ;
– compétences budgétaires, gestion d’un BOP suivi et exécution de la dépense ;
– réelle expertise en matière de gestion de projet, de gestion d’équipes informatiques et de centre opérationnel de systèmes d’information ;
– connaissances développées dans les domaines RH, solde, paye et droits financiers individuels et leurs traductions dans les systèmes d’information (SI).

Préciser les qualités professionnelles souhaitées :

– expérience du management, du travail en équipe et de l’animation de réseaux ;
– capacités de pilotage, d’accompagnement du changement et de conduite de projet ;
– qualités de dialogue, de communication sur des sujets techniques et de négociation ;
– capacité à prendre des décisions dans un univers complexe ;
– goût des responsabilités, force de travail et engagement personnel ;
– capacité à animer des réseaux.

Nature et niveau d’expériences professionnelles attendues

– une expérience minimale de six ans d’activités professionnelles diversifiées en tant que cadre supérieur est requise ;
– une expérience significative d’encadrement est exigée ;
– une expérience confirmée dans le domaine des SI est fortement souhaitée ;
– une connaissance du ministère des armées, de son fonctionnement et des politiques de ressources humaines est nécessaire.

Conditions d’emploi

Le ou la titulaire de cet emploi sera nommé pour une durée de trois ans, renouvelable dans la limite de six ans.
La nomination sur cet emploi fait l’objet d’une période probatoire de six mois maximum.
La rémunération brute annuelle dépend de l’expérience du titulaire de l’emploi. Elle comprend une part fixe comprise entre 97 536 et 131 121 euros brut par an. Un complément indemnitaire annuel sera également versé sous réserve de la manière de servir au cours de l’année N – 1 et des résultats de l’exercice ministériel d’harmonisation.

Procédure de recrutement

La procédure de recrutement se déroule selon les modalités fixées par les articles 3 à 9 du décret n° 2019-1594 du 31 décembre 2019 relatif aux emplois de direction de l’Etat et de l’arrêté du 6 février 2020 fixant les modalités de recrutement des emplois de direction au ministère des armées.
L’autorité de recrutement est la secrétaire générale pour l’administration du ministère des armées.
L’emploi à pourvoir relève de l’autorité du directeur de la DRH-MD.

Envoi des candidatures

Les dossiers de candidature doivent être transmis dans un délai de trente jours à compter de la date de publication du présent avis au Journal officiel de la République française, au ministère des armées, par courriel aux adresses suivantes :

– drhmd-srhc-sacef.gestionnaire-rh.fct@intradef.gouv.fr ;
– benedicte.lejmann@intradef.gouv.fr ;
– delphine.barbosa@intradef.gouv.fr.

Le dossier de candidature devra impérativement comprendre :

– une lettre de motivation ;
– un curriculum vitae détaillé.

Pour les agents publics, les candidatures seront accompagnées :

– d’un état des services établi par le service RH du corps d’origine ;
– du dernier arrêté de situation administrative dans le corps d’origine et dans l’emploi occupé le cas échéant.

Pour les agents du secteur privé, les candidatures seront accompagnées des documents attestant de l’occupation effective des emplois mentionnés dans le curriculum vitae.

Recevabilité et examen des candidatures

Après la vérification de la recevabilité des candidatures en fonction des conditions générales d’accès à la fonction publique prévues aux articles 5 et 5 bis de la loi du 13 juillet 1983 et des critères définis par le présent avis de vacance, la secrétaire générale pour l’administration établit une liste des candidats à auditionner.

Audition des candidats

L’audition des candidats présélectionnés est confiée à une instance collégiale conformément à l’arrêté du 6 février 2020 fixant les modalités de recrutement des emplois de direction au ministère des armées. Le comité d’audition est présidé par la secrétaire générale pour l’administration ou son représentant et inclut, outre la direction des ressources humaines du ministère, un membre du collège des inspecteurs civils de la défense, une personnalité particulièrement qualifiée dans le domaine des ressources humaines désignée par le Premier ministre et le ministre chargé de la fonction publique et une personne extérieure au ministère.
Les candidats non retenus en sont informés à l’issue de la procédure.
Poste soumis à habilitation  » Confidentiel Défense  » (informations sur le site du SGDSN : http://www.sgdsn.gouv.fr/missions/proteger-le-secret-de-la-defense-et-de-la-securite-nationale).

Déontologie

Conformément à l’ article 2 du décret n° 2016-1967 du 28 décembre 2016 modifié relatif à l’obligation de transmission d’une déclaration d’intérêts prévue à l’ article 25 ter de la loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires, l’accès à cet emploi est soumis au dépôt d’une déclaration d’intérêts préalablement à la nomination. Le formulaire de la déclaration d’intérêts prévue par la circulaire du 4 décembre 2018 relative à l’obligation de transmission d’une déclaration d’intérêts dans la fonction publique de l’Etat peut être téléchargé à l’adresse suivante : http://circulaires.legifrance.gouv.fr/pdf/2018/12/cir_44142.pdf.
Ce formulaire sera demandé par l’autorité de recrutement au candidat retenu préalablement à sa nomination.
Pour les personnes ayant exercé une activité dans le secteur privé au cours des trois dernières années, un contrôle de la compatibilité de cette activité avec les fonctions exercées sera effectué préalablement à la nomination par l’autorité hiérarchique qui pourra, le cas échéant, saisir pour avis, préalablement à sa décision, le référent déontologue du ministère ou la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), en application de l’article 25 octies de la loi du 13 juillet 1983.
Par ailleurs, le ou la titulaire de cet emploi devra adresser à la HATVP, dans un délai de deux mois suivant sa nomination, une déclaration de situation patrimoniale qui devra être complétée en ligne sur le site de la HATVP.

Cycle de formation à la prise de poste

Les personnes nommées pour la première fois dans un emploi de chef de service suivront, dans les six mois à compter de leur prise de fonction, le séminaire des nouveaux de chef de service. Ce séminaire interministériel de management est organisé par la DGAFP et combine notamment des apports théoriques, des témoignages de cadres dirigeants et des travaux de groupes.
Les personnes n’ayant pas la qualité de fonctionnaire suivront un module relatif aux obligations des agents en matière de déontologie, à l’organisation et au fonctionnement des services publics ainsi qu’à la gestion des ressources humaines dans la fonction publique.

Personnes à contacter

Les renseignements concernant ce poste peuvent être obtenus auprès de M. le vice-amiral d’escadre Philippe HELLO, directeur de la DRH-MD (tél. : 09-88-68-62-80 ; courriel : philippe.hello@intradef.gouv.fr et de Mme Nathalie TOURNYOL du CLOS, directrice, adjointe au directeur de la DRH-MD (tél. : 09-88-68-62-83 ; courriel : nathalie.tournyol-du-clos@intradef.gouv.fr).

Textes de référence

Loi n° 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires.
Décret n° 2008-836 du 22 août 2008 modifié fixant l’échelonnement indiciaire des corps et des emplois communs aux administrations de l’Etat et de ses établissements publics ou afférent à plusieurs corps de fonctionnaires de l’Etat et de ses établissements publics, notamment son article 12.
Décret n° 2019-1594 du 31 décembre 2019 modifié relatif aux emplois de directions de l’Etat.
Arrêté du 29 juin 2016 modifié pris pour l’application à certains emplois de responsabilités supérieures des dispositions du décret n° 2014-513 du 20 mai 2014 portant création d’un régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel dans la fonction publique de l’Etat.
Arrêté du 6 février 2020 fixant les modalités de recrutement des emplois de direction au ministère des armées.

Source : JORF n°0136 du 4 juin 2020 – texte n° 110

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À lire également