Avis de vacance d’un poste d’expert en investigation numérique et en sciences des données au sein de la mission du système d’information Agorha

Avis de vacance d’un poste d’expert en investigation numérique et en sciences des données au sein de la mission du système d’information Agorha

Un postes d’expert en investigation numérique et en sciences des données est vacant au sein de la direction générale de la gendarmerie nationale, direction des personnels militaires de la gendarmerie nationale, mission du système d’information Agorha, bureau Agorha études et qualités, section Agorha statistiques et infocentre, à Issy-les-Moulineaux (92).
Ce poste est ouvert aux candidats disposant d’un BAC +3 voire d’un niveau master ou ingénieur dans les techniques liées à l’exploration de données (big data) et aux données non structurées (data analytics), ou d’une expérience professionnelle équivalente.

Intérêt du poste et missions

Il est directement placé sous l’autorité du chef de la section Agorha statistiques et infocentre qu’il assiste dans ses fonctions.
Le titulaire du poste aura pour missions principales d’accompagner les chaînes métiers RH dans l’expression de leurs besoins, de recueillir et de spécifier les demandes fonctionnelles en vue de faire réaliser les développements BW, de déterminer et de réaliser les états de restitution (Bi).
Par ses connaissances dans les modèles prédictifs, il devra permettre d’analyser les données en dégageant les possibilités d’anticipation et/ou d’évolution, afin de proposer des plans d’action aux différents métiers.
Par sa maîtrise de la dataviz ou du storytelling, il devra accompagner les différents clients sur le choix des indicateurs stratégiques à retenir dans la conception des tableaux de bord.
Il sera référent pour la maîtrise d’œuvre, en charge de la mise en application et du suivi des solutions développées.
Il sera responsable du pilotage complet des différents projets décisionnels qui lui seront attribués.

Compétences requises

Le candidat devra :

– maîtriser la conduite de projets décisionnels ;
– maîtriser la conduite de réunions de travail ;
– être capable d’analyser et de synthétiser les expressions de besoins fonctionnels ;
– maîtriser la technologie SAP et les outils de reporting Bi ;
– détenir des compétences solides en informatique et bureautique notamment Excel.

Ce poste exige de posséder un sens aigu de l’organisation, d’avoir le sens des relations humaines et d’aimer le travail en équipe.

Statut – Environnement

Le candidat sera recruté en qualité d’officier commissionné du corps technique et administratif de la gendarmerie nationale. Contractuel dans la limite de dix-sept ans de services, il se verra proposer un contrat initial de 4 ans au grade de capitaine voire commandant selon son expérience et son niveau de qualification.
Le statut de militaire commissionné est précisé par :

– l’ article L. 4132-10 du code de la défense ;
– le décret n° 2012-1456 du 24 décembre 2012 portant statut particulier des officiers du corps technique et administratif de la gendarmerie nationale ;
– le décret n° 2008-959 du 12 septembre 2008 modifié relatif aux militaires commissionnés ;
– l’arrêté du 21 janvier 2011 modifié fixant la liste des emplois d’officiers et de sous-officiers commissionnés recrutés au titre de l’ article L. 4132-10 du code de la défense au sein de la gendarmerie nationale.

Les fonctions d’officier commissionné exercées au sein de la gendarmerie nationale par un officier du corps technique et administratif requièrent de disposer des qualités fondamentales de l’état militaire : sens élevé du service, disponibilité, adaptabilité, réserve et très haute moralité.

Personne à contacter

Les candidatures accompagnées d’une lettre de motivation et d’un curriculum vitae détaillé sont à adresser par courriel dans un délai de trente jours à compter de la date de publication du présent avis au lieutenant-colonel David Flotat, chef de la mission du système d’information Agorha, à l’adresse électronique suivante : david.flotat@gendarmerie.interieur.gouv.fr.

Source : JORF n°0125 du 23 mai 2020 – texte n° 91

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À lire également