La politique en faveur des femmes

La secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, a présenté le bilan de la politique en faveur des femmes.

L’égalité entre les femmes et les hommes est la grande cause du quinquennat du Président de la République.

1. GRENELLE DES VIOLENCES CONJUGALES

C’est la première fois qu’un Gouvernement s’engage à ce point contre les violences conjugales. Le Premier ministre a mobilisé l’ensemble du gouvernement le 3 septembre 2019, lors du Grenelle des violences conjugales, avec les associations, les professionnels, les élus mais aussi les familles de victimes pour, ensemble, éradiquer ce fléau. Le 25 novembre, à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le Premier ministre a présenté des mesures fortes pour mieux prévenir les violences, mieux protéger les victimes, mieux punir les auteurs. L’ensemble de ces mesures sont engagées : 12 mesures sont réalisées comme la mise en place du dépôt de plainte à l’hôpital (35 conventions signées), 18 sont en cours et le seront prochainement comme les 1 000 places d’hébergement et de logement d’urgence qui vont être ouvertes, 23 en cours d’élaboration. Une loi promulguée le 28 décembre dernier et une proposition de loi en cours d’examen portent ces avancées majeures parmi lesquelles figurent le déploiement de
1 000 bracelets anti-rapprochement afin d’éloigner les conjoints ou ex-conjoints violents ou encore la saisie des armes, dès la plainte.

Par ailleurs, prendre en charge les auteurs c’est protéger les victimes. Deux centres de prise en charge des auteurs seront ainsi ouverts dans chaque région d’ici 2022, co-financés par les collectivités. Plus de 80 réponses ont été données suite à l’appel à projets, les 6 premiers centres ouvriront à la rentrée 2020.

Avant le Grenelle des violences conjugales, seul 8 % de la population connaissait le numéro du 3919 ; grâce à la mobilisation du Grenelle des violences conjugales près de 60 % de la population connaît désormais le 3919 et le nombre d’appels par jour reçus par le 3919 a été multiplié par trois après le lancement du Grenelle, en passant de 200 à 600. Pour répondre à cet afflux, le Gouvernement a augmenté les fonds du 3919 pour lui permettre de répondre à la totalité des appels à l’aide. Ce numéro sera à terme ouvert 24h/24 7j/7.

2. LUTTE CONTRE LES VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES

La première chose à faire quand une femme parle des violences qu’elle a subies, c’est de l’écouter. Deux brigades de police et de gendarmerie y sont dédiées 24h/24 via la plateforme de signalement mise en place en 2018 et qui a donné lieu à: plus de 7 000 échanges avec les forces de l’ordre et à 2 174 signalements pour enquête. Nous disons aux victimes que nous sommes de leur côté.

Nous luttons ardemment contre toutes les formes de violences qui briment et atteignent des milliers de femmes, du harcèlement de rue jusqu’au féminicide. Avec la loi renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes, la France est le premier pays au monde à verbaliser le harcèlement de rue, permettant ainsi de tenir l’engagement de campagne pris par le Président de la République. 1 292 verbalisations ont été dressées grâce à l’engagement des forces de l’ordre.

3. EMANCIPATION ÉCONOMIQUE DES FEMMES

Le World economic forum a calculé qu’au rythme actuel, nous atteindrons l’égalité femmes-hommes en entreprise en l’an 2234. A la demande du Président de la République dans le cadre du Partenariat de Biarritz pour l’égalité, le ministre de l’économie et des finances et la secrétaire d’État en charge de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations travaillent à une série de mesures pour l’égalité femmes-hommes dans l’économie. Avec près de 80 000 participants à la consultation citoyenne lancée, ce sujet est une priorité pour les Françaises et les Français.

L’engagement pour l’égalité ne peut pas seulement être une exigence pour les femmes qui travaillent dans de grandes entreprises ou pour qu’elles accèdent à des postes de direction. Elle passe aussi par l’amélioration des conditions de travail des plus précaires d’entre nous et l’octroi de nouveaux droits pour toutes les femmes :

  • le congé maternité pour toutes, engagement de campagne tenu du Président de la République, permet désormais aux mères indépendantes de bénéficier des mêmes droits que les salariées ;
  • le nouveau système de versement des pensions alimentaires, mesure issue du grand débat, prévoit une intermédiation par la caisse des allocations familiales dès le premier mois. 350 agents ont été recrutés en février et 100 agents supplémentaires le seront dès septembre.

4. DIPLOMATIE FÉMINISTE

La France joue un rôle moteur sur la scène européenne et internationale, notamment en matière de lutte contre les violences sexistes et sexuelles, fléau mondial. C’est le sens du Prix Simone Veil que le ministre de l’Europe et des affaires étrangères et la secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations ont remis, le 3 mars au collectif « Vivas Nos Queremos » à l’initiative de parents de victimes de féminicides. Par ailleurs, le Président de la République a créé un fonds de soutien aux organisations non gouvernementale (ONG) des pays du Sud d’un montant de 120 millions d’euros.

La France est un leader mondial de la diplomatie féministe. En prenant la tête de la présidence du G7, la France a engagé les 7 pays membres dans le partenariat de Biarritz pour l’égalité, afin que chaque pays implémente une loi parmi les meilleures du monde en faveur des droits des femmes. Une déclaration commune a marqué l’ambition de faire de l’égalité une grande cause mondiale, après que le Président de la République l’a déclarée grande cause du quinquennat. La présidence française du G7 a ainsi présenté une orientation résolument féministe et novatrice en appelant à la pleine participation des femmes et des jeunes filles dans toutes les sphères de la société et en œuvrant, notamment, pour l’empowerment des femmes en Afrique (AFAWA, We-FI).

Après les engagements forts pris par l’ensemble des pays du G7, y compris les États-Unis, lors de la présidence française, la France donne rendez-vous au monde en juillet 2020 à Paris pour la tenue du Forum Génération Egalité, qui marque les vingt-cinq ans de la Déclaration de Pékin, déclaration fondatrice dans le monde. La France conduira, à cette occasion, une coalition de défense des droits à la santé sexuels et reproductifs partout dans le monde.

L’action du Gouvernement a permis de faire de l’égalité les femmes et les hommes un sujet politique de premier ordre, et ce toute l’année. Il nous appartient désormais que cette valeur républicaine vive vraiment, partout, pour toutes.

Source: Conseil des ministres du 11 mars 2020

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À lire également