Auschwitz, par Tal Bruttmann

Auschwitz est devenu le symbole des camps de concentration, de la « solution finale », et plus largement de la violence et de la répression nazies.
Tal Bruttmann en propose la première synthèse historique récente en langue française.
Il occupe aujourd’hui une place centrale tant d’un point de vue mémoriel qu’historique. Pourtant, hormis l’ouvrage d’Annette Wieviorka, Auschwitz, 60 ans après (R. Laffont, 2005), il n’existe pas d’étude véritable consacrée au sujet en français. Au demeurant, ce paradigme qu’est Auschwitz est paradoxal.

Lire la suite sur le site crif.org en cliquant [ICI]

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

À lire également